Musée Wellington

wellington-museum
70,00 € par guidage

*

Spécifications

Musée Wellington
Nos guides prennent en charge un maximum de 25 personnes. En cas de groupes plus importants, le nombre de guides sera adapté (par tranche de 25 personnes)
En bref :

La visite du musée Wellington vous transportera dans l’univers de Waterloo au 19ème siècle. Le bâtiment, un ancien relais de poste datant de 1705 a été conservé au plus près de ce qu’il était en 1815. En le visitant, vous foulerez le même sol en tomettes que celui sur lequel a marché le Duc de Wellington.

La visite comporte trois éléments :

1. Une explication, devant des cartes, situant la bataille de Waterloo dans l’histoire de l’Europe du 19ème siècle, le détail des journées des 16, 17 et 18 juin 1815, ainsi que l‘activité du Duc de Wellington avant, pendant et après la bataille.
2. La visite du musée, avec une explication détaillée des objets de chaque chambre et de l’histoire qui les entourent.
3. Eventuellement, en choisissant la visite en 1 heure et demie, une visite de la chapelle Royale et de l'église Saint-Joseph, de l'autre côté de la chaussée, contenant de nombreuses plaques, tant alliées que françaises, commémorant les régiments décimés et personnalités tuées pendant les combats.

Le site :

Le Musée Wellington se trouve actuellement dans l’ancienne auberge Bodenghien, bâtiment datant de 1705. En 1815, cette vaste construction servant de relais de poste aux chevaux est choisie par l’Etat-major britannique pour y loger les services du quartier général. Dès lors, le Duc de Wellington, commandant en chef des armées alliées, y passe les nuits des 17 et 18 juin 1815. C’est également en ces lieux que le Duc rédige le communiqué de victoire. Par des souvenirs authentiques, des armes, des gravures, les 14 salles du musée retracent les événements de l’époque et perpétuent le souvenir des nations et des combattants qui participèrent à l’affrontement.

Dans cette demeure est décédé le 18 juin au soir le major Gordon, aide de camp de Wellington. Lord Uxbridge, beau-frère de Wellington et commandant de la cavalerie alliée, fut amputé de la jambe dans une maison du même hameau.

Notre visite :

Dans la cour de l’auberge, le guide vous fera revivre la campagne de Belgique de 1815, ainsi que les détails de la bataille de Waterloo. Il rappellera les faits historiques entourant la présence du Duc de Wellington à Waterloo.

La visite du musée restitue l’histoire au départ du traité de Vienne et la décision par la 7ème coalition d’envahir la France en juillet 1815. La présence de Wellington et du prussien Blücher en Belgique sera commentée, ainsi que les évènement des 14 et 15 juin. Les différentes salles du musée vous emmèneront à la découverte du Duc lui-même, ainsi que ses collaborateurs directs et des armées alliées. De plus, trois salles sont dédiées respectivement aux armées française, prussienne et hollando-belge.  On y comprendra pourquoi la bataille du 18 juin 1815 est connue sous le nom de «bataille de Waterloo» alors qu’elle ne s’est pas déroulée dans cette commune. On y évoquera également le passage des successeurs du Duc de Wellington dans ce lieu de mémoire.

Enfin, la visite éventuelle de la chapelle Royale illustrera également la vie dans le hameau de Waterloo un siècle avant la bataille, et le rôle joué par cette ville dans le développement d’une activité touristique importante entre l’Angleterre et le champ de bataille.

  : Horaires et tarifs d'accès aux sites.

 : Entrée payante spécifique ou incluse dans le Pass 1815.

 : Ce site n’est pas accessible aux visiteurs à mobilité réduite

Nos amis à quatre pattes ne sont pas admis dans les sites.

: Chaussée de Bruxelles 147, 1410 Waterloo - http://www.museewellington.be/