Ferme de Mont-saint-Jean

ferme_mt_st_jean
70,00 € par guidage

*

Spécifications

Ferme de Mont-saint-Jean
Nos guides prennent en charge un maximum de 25 personnes. En cas de groupes plus importants, le nombre de guides sera adapté (par tranche de 25 personnes)
En bref :

La visite de la ferme de Mont-Saint-Jean apporte une vue nouvelle de la bataille de Waterloo : la vie derrière les lignes de combats. L’arrivée des troupes le 17 juin au soir, le placement des régiments sur la ligne de défense, la mise en place d’un hôpital de campagne, les soins aux blessés pendant les combats et les jours suivants...

La visite de cette ferme comporte trois éléments :

  1. Une explication de la place de la ferme derrière la ligne de défense imaginée par Wellington, ainsi qu’un descriptif vivant des forces, principalement de cavalerie, arrivant le 17 juin au soir, et l’activité d’hôpital de campagne pendant la journée des combats et au-delà.
  2. La visite du musée des soins aux blessés (20 minutes), illustrant les différents types de blessures infligées aux soldats ainsi que la façon dont elles étaient soignées. Ce seul musée en Europe spécialisé dans le traitement des blessés aux combats au 19ème siècle expose une rare collection d’instruments chirurgicaux de l’époque, ainsi que leur utilisation.
  3. Un tour de la ferme, ayant appartenu à l’ordre de Malte, avec des explications sur son évolution du 12ème siècle à aujourd’hui, complète la visite. Une visite de la micro-brasserie est possible sur demande préalable.
Le site :

Au moyen-âge déjà, la ferme de Mont-Saint-Jean servit d’hôpital puisqu’elle fut donnée (comme en témoigne une charte d’Henry 1er en 1219) par la famille de Wasseige à l’ordre des Hospitaliers de Saint-Jean de Jérusalem, futur ordre de Malte, qui avait pour vocation de prodiguer des soins aux indigents, quelles que fussent leurs croyances.

L’importance du site de Mont-Saint-Jean lors de la bataille de 1815 est indéniable puisque Napoléon lui-même s’y référera par la suite en la nommant «Bataille de Mont-Saint-Jean» et non pas «Bataille de Waterloo».
Au cours de la bataille, la ferme joua un rôle clef puisque le 17 juin 1815, le Duc de Wellington décida d’y établir son hôpital de campagne.

Sous les ordres du Deputy Inspector Gunning du Royal Army Medical Corps, plus de 6000 combattants y furent soignés, dont les colonels DeLancey et Gordon, Lord Fitzroy Somerset ainsi que le Prince Guillaume d’Orange, souffrant d’une blessure à l’épaule. Un musée de soins aux blessés illustre l’activité de cet hôpital de fortune. La ferme abrite une brasserie, une distillerie et un magasin de produits régionaux.

Notre visite :

Dans la magnifique cour de la ferme (ou dans une dépendance s’il pleut…) le guide vous expliquera l’histoire des bâtiments. Il vous fera revivre les moments les plus forts de l’arrivée des troupes alliées le 17 juin au soir, ainsi que l’activité comme hôpital de campagne pendant la journée des combats. Une introduction avec une carte resituera la ferme dans le cadre du champ de bataille.

Le rôle actuel de la ferme sera également commenté, avec sa micro-brasserie, sa distillerie et son magasin de produits régionaux. Une dégustation de bière sur place est également possible.

Le guide vous accompagnera également dans le musée des soins aux blessés, et répondra à vos questions concernant les pertes en hommes et en chevaux le jour de la bataille, et le sort réservé aux blessés.

  : Horaires et tarifs d'accès aux sites

 : Entrée du musée payante (à régler sur place). Entrée également incluse dans le Pass 1815.

 : Ce site est accessible aux visiteurs à mobilité réduite (ATTENTION : la cour de la ferme est en pavé d’époque).

Nos amis à quatre pattes ne sont pas admis dans les sites.

: Chaussée de Charleroi 591, 1410 Waterloo - http://fermedemontsaintjean.be/

: Prévoir des vêtements adaptés aux visites en extérieur.